Phil Ivey

AccueilBiographiesPhil Ivey

Phil Ivey est considéré comme l’un des meilleurs joueurs en activité. Avec son style agressif, son excellente lecture du jeu et sa capacité à varier de style, il est même cité comme étant le meilleur de sa génération. D’ailleurs, rares sont les joueurs qui arrivent à déchiffrer ses mains. Surnommé à juste titre le « Tiger Wood du Poker », l’américain est aujourd’hui une légende vivante des tournois, une icône des cash games et probablement l’un des joueurs les plus riches du monde.

Phil Ivey joueur de Poker

Biographie de Phil Ivey

  • Nom : Phil Ivey
  • Surnom : The Tiger Wood of Poker
  • Date de naissance : 01 janvier 1976
  • Nationalité : américain
  • Résidence : Las Vegas (Nevada), États-Unis
  • Main préférée : Q-8 cœur
  • Gains en tournois : plus de 42 millions de dollars

Un joueur initié très jeune au monde du Poker

Phil Ivey est un joueur de Poker professionnel né à Riverside, sous le nom de Phillip D. Ivey. Bien qu’il soit un natif de la banlieue de Los Angeles, en Californie, c’est dans le New Jersey qu’il a grandi, à quelques pas d’Atlantic City. Phil Ivey découvre le Poker à un très jeune âge puisque dès ses 8 ans, son grand-père l’initie aux règles du jeu. Montrant d’excellentes aptitudes, il continue d’améliorer son style durant l’adolescence. D’ailleurs, le jeune américain aimait tellement le Poker que pendant cette période, il a utilisé une fausse carte d’identité dans un casino.

A 18 ans, il trouve un emploi en télémarketing et rencontre son collègue Jerome Graham. Il va alors se servir de l’identité de ce dernier pour rentrer dans les casinos et passer la plupart de son temps à jouer. Sa présence sur les tables fut si fréquente que ses compagnons de jeu le surnommaient à l’époque « No Home Jerome ». Malgré les heures passées dans les casinos, son succès n’est pas immédiat durant les premières années. En parallèle, il fit la connaissance de Lucietta à son travail, celle qui devient sa bien-aimée et plus tard sa femme jusqu’à leur séparation en décembre 2009.

Débuts de l’incroyable carrière de Phil Ivey

A 20 ans, il commence à envisager une carrière de joueur de Poker professionnel. Obtenant sa majorité l’année suivante (21 ans aux USA), il peut enfin révéler sa véritable date de naissance. Les années passent et il inaugure finalement son palmarès en avril 2000. Âgé de 24 ans, Phil Ivey remporte son premier grand tournoi, un Seven Card Stud au Binion’s Casino et rentre avec 53 000 $ en poche. Deux mois plus tard, il tente sa chance aux WSOP (World Series of Poker) et atteint pour la première fois la table finale d’un tournoi en No Limit Hold’em 2 000 $, se classant à la 5e place.

Ses rêves sont exaucés une semaine plus tard. Lors de l’event Pot Limit Omaha 2 500 $, il remporte son premier bracelet WSOP face à des adversaires redoutables comme Phil Hellmuth, Amarillo Slim Preston ou David Ulliot.

En 2002, il renouvelle l’exploit en repartant avec 3 bracelets WSOP, comme Vanessa Selbst. Lors des tournois (Card Stud 1 500 $, Card Stud Hi/Lo et SHOE 2 000 $), l’américain empoche en tout 357 980 $. Grâce à ces victoires, il est à égalité avec Phil Hellmuth et Ted Forest pour avoir amassé le plus de victoires, et de gains, lors de cette année.

Dès lors, les succès s’enchaînent pour Phil Ivey. Après être arrivé en première place de la table finale d’un Pot Limit Omaha, il remporte son 5e bracelet WSOP en 2005. Par la suite, il rate de peu sa 6e et sa 7e occasion en terminant 2e lors du Pot Limit Omaha Hi/Lo, puis 3e lors du HORSE. Néanmoins, il parvient à accumuler 800 000 $ de gains.

Enchaînement de résultats exceptionnels

En 2006, seulement âgé de 30 ans, Phil Ivey sera élu « joueur de Poker de l’année » par All in Magazine et Bluff Magazine, mais aussi lors du UK Gaming Awards. Étant au sommet de son art, l’américain va intégrer le groupement de joueurs The Corporation, une communauté qui rassemblée pour vaincre le banquier milliardaire Andy Beal. Lors d’un cash game contre ce dernier, il empoche 16 600 000 $ alors que la partie a duré 3 jours avec des blinds à 25 000/50 000 $.

A côté des WSOP et des parties de cash game, Phil Ivey participe également à 6 éditions du WPT (World Poker Tour) avant de gagner son premier titre en février 2008. Durant le tournoi Poker Classic, il assoit sa notoriété avec une cagnotte s’élevant à 1,5 million de dollars, ce qui fait beaucoup de jetons de Poker.

A l’occasion du Main Event des WSOP, en novembre 2009, il arrive en 7e place et empoche 1 404 002 $. Deux mois plus tard, en janvier 2010, le Tiger Wood du Poker arrive en 2e place du High Roller des Aussie Millions et remporte près de 500 000 $. Avec ce triomphe, il intègre le All Time Money List grâce à ses incroyables gains en tournoi. Sur les 13 millions qu’il a accumulé, 40% proviennent des WSOP et 3 millions du circuit WPT. Il rejoint ainsi des légendes vivantes comme son idole Doyle Brunson, le pape (et papi) du Poker.

Phil Ivey et Doyle Brunson
Les joueurs de Poker Phil Ivey et Doyle Brunson

Records de Phil Ivey en tournois de Poker

Durant le mois de février 2014, l’américain sort encore victorieux des Aussie Millions, lors du 250 000 AU$ Challenge. A cette occasion, il repart avec 4 millions AU$ (soit 2,5 millions de dollars US) et obtient là son gain le plus élevé sur un tournoi live. Tout au long de sa carrière, Phil Ivey a cumulé plus de 26,6 millions de dollars de gains en tournoi atteignant ainsi la 7e place des joueurs ayant remporté le plus d’argent lors de compétitions.

En l’espace de 4 ans, entre 2007 et 2011, Phil Ivey va ensuite accumuler plus de 19 millions de dollars US lors de ses parties de cash game online sur la salle Full Tilt Poker. Grâce à cet exploit, il devient également le plus important vainqueur lors des cash games en ligne. Pour couronner son succès, il figure en 2010 au sommet du All Time Money List devant Daniel Negreanu (2e place) et Jamie Gold (3e place).

Une réputation d’excellent joueur de Poker

Grâce à ses succès étourdissants, Phil Ivey met tout le monde d’accord. Il figure sans nul doute parmi les meilleurs joueurs de Poker du monde. Aujourd’hui, il possède à son actif 10 bracelets WSOP et contrairement à Phil Hellmuth, comptant le même nombre de bracelets qui proviennent tous du Hold’em, le Tiger Wood du Poker a obtenu ses titres dans 9 variantes différentes. Jusqu’à présent, il détient le record du plus jeune joueur ayant gagné 10 bracelets (38 ans), détrônant ainsi Phil Hellmuth qui obtint son dixième à 42 ans. De plus, il a atteint la table finale des WSOP à 31 reprises, ce qui constitue une performance inégalée.

Phil Ivey est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs joueurs toujours en activité, même si depuis 2018 on le voit moins sur les tables de Poker. Après avoir développé son jeu, il a gagné de réelles compétences en concentration et surtout dans la lecture des « tells » grâce à sa manière minutieuse d’observer ses adversaires.

Joueur agressif et régulier, il se révèle particulièrement excellent en tournoi, mais il fréquente également les tables de Poker High Stakes (grosses mises) aussi bien en ligne qu’en live. Parmi les endroits où on peut le croiser, citons le Bobby’s Room du Bell Casino où il participe souvent à des parties, notamment le fameux Big Gamme (table de 4 000-8 000 mixed cash game). Vivant à Las Vegas (Nevada), il joue également sur les tables les plus chères du monde au casino Bellagio.

Au-delà de ses exploits au Poker, Phil Ivey est aussi un admirable philanthrope. En 2008, il crée la Building Ivey Foundation, une structure qui poursuit les bonnes œuvres de son grand-père. Il est aussi connu pour ses dons à l’association Excel (New York) qui vient en aide aux enfants défavorisés et les tournois caritatifs qu’il organise.

Phil Ivey : faits marquants

  • 2002 : record de nombre de bracelets WSOP remportés (3)
  • 2005 : remporte 1,6 million de dollars au Monte-Carlo Millions et sur Full Tilt Poker
  • 2007 : victoire à l’EPT de Monte-Carlo face à Phil Hellmuth (536 000 $)
  • 2014 : plus jeune joueur avec 10 bracelets WSOP
  • Gain le plus important : 3 582 753 dollars
Retour en haut