Doyle Brunson est un joueur de Poker professionnel figurant parmi les plus respectés du circuit mondial. Avec plus de 60 ans d’expérience, ce joueur de Poker américain est considéré par beaucoup comme une légende vivante. Pour couronner le tout, Texas Dolly fait partie de l’un des pionniers ayant amené le jeu à de nouveaux sommets. S’il a pris sa retraite en 2018, sa longue carrière restera gravée dans l’histoire du Poker.

Doyle Brunson légende du Poker
Doyle Brunson : l’incontournable légende du Poker

Doyle Brunson : informations principales

  • Nom : Doyle Brunson
  • Surnom : Texas Dolly
  • Date de naissance : 10 août 1933
  • Nationalité : Américain
  • Résidence : États-Unis, Las Vegas (Nevada)
  • Main préférée : 10-2
  • Gains en carrière : 65 291 890 $

Une enfance sportive et un accident tragique

Né à Longworth, une petite ville du Texas, dans les années 1933, Doyle Brunson n’était pas destiné à une carrière de joueur de Poker professionnel. Dès son jeune âge, il avait pris l’habitude de parcourir d’importantes distances pour courir jusque dans les villes à proximité. Ses exploits faisaient de lui un athlète prometteur à l’époque.

Pendant ses années de lycée, il joue au basket-ball au sein de l’équipe des Texas All State, et en même temps, il parcourt toujours quelques miles. Avec ses aptitudes athlétiques, le jeune Doyle peut rêver de devenir un basketteur professionnel et intégrer la célèbre ligue NBA. D’ailleurs, il a été repéré en 1950 par la franchise Minneapolis Lakers (devenue les Los Angeles Lakers), alors qu’il faisait partie des Texas Interscholastic Track Meet.

À 17 ans, il peut envisager une brillante carrière, mais malheureusement une blessure grave va mettre fin à ses espoirs. Alors qu’il décharge des plaques de plâtre, dans le cadre d’un job d’été, ces dernières s’écroulent sur sa jambe ; un accident qui va lui coûter une double facture. Jusqu’à aujourd’hui, les séquelles de cet incident l’obligent parfois à marcher avec des béquilles.

Débuts de Doyle Brunson dans le Poker

Contraint d’arrêter le sport et condamné à deux ans de plâtre, Doyle Brunson se réfugie dans les études. Ainsi, il obtient brillamment son Master’s degree in administrative education et tout porte à croire qu’il va entamer une vie professionnelle des plus classiques, à quelques exceptions près.

En effet, il jouait déjà au Poker avant sa blessure, notamment au 5 Card Draw (Poker fermé), mais le jeu lui semblait peu passionnant à cette époque. Après l’accident, il commence à jouer de plus en plus souvent sur les tables et d’ailleurs, ses gains lui permettent même de payer ses frais de scolarité jusqu’à son diplôme en 1954.

En 1955, une année après son Master, il trouve son premier emploi en tant que vendeur d’équipement de bureau, mais par la force des choses, il sera invité à une partie de 7 Stud. À la fin de la session, il constate qu’il peut gagner le montant d’un mois de salaire en seulement 3 heures. Il décide donc de démissionner pour faire ses premiers pas dans le monde du Poker professionnel. Inutile de dire ici que c’était le bon choix ; sa longue et légendaire carrière en témoigne.

Un parcours parsemé d’embûches

À 23 ans, Doyle Brunson entame sa carrière de joueur professionnel, un statut encore mal vu à l’époque et généralement, cela suscite plus le mépris que l’admiration. En effet, une telle carrière implique nécessairement de participer à des parties illégales puisqu’il n’y avait pas d’autres manières de jouer.

Accompagné de son ami Dwayne Hamilton, il arpente les tables illégales de Fort Worth (Texas). Insatisfaits, les deux vont parcourir les routes texanes à la recherche de tables plus importantes. Pour atteindre ses aspirations, le texan va même jusqu’à se rendre dans les états voisins à savoir l’Oklahoma et la Louisiane. Lors de ses déplacements, les deux amis rencontrent Amarillo Slim et Sailor Roberts, deux autres futures légendes du Poker.

Durant ces années, il améliore son jeu en bon autodidacte et élabore ses premières réflexions théoriques. À défaut d’ordinateur ou de trackers (outils d’aide à la décision courants en ligne), il dispute chaque soir des centaines de mains pour analyser un maximum de données et déterminer le meilleur coup pour chacune d’elles.

Alors que Hamilton est rentré à Fort Worth, il continue son chemin avec Slim et Roberts, voyageant et jouant ensemble pour mettre de côté leurs gains en commun. Au bout de 6 ans, les 3 joueurs arrivent à rassembler une somme à 6 chiffres puis s’envolent pour Las Vegas. Malheureusement, ils vont tout perdre et décident donc d’arrêter de jouer ensemble. Cette mésaventure ne refroidit pas Doyle Brunson qui va alors s’installer définitivement à Las Vegas pour continuer à approfondir son jeu.

Le mythe Doyle « Texas Dolly » Brunson

L’année 1970 annonce le début d’une longue histoire d’amour entre Doyle Brunson et les World Series Of Poker (WSOP), inaugurés à cette même année. C’est notamment assez tard, à ses 43 ans qu’il décroche sa première grande victoire lors de la table finale du Main Event WSOP 1976. Après avoir remporté son face-à-face contre Jesse Alto, il obtient le titre de « champion du monde du Poker ».

L’année suivante, il renouvelle l’exploit contre Gary Berland, empoche 340 000 $ (l’un de ses plus importants gains à cette époque) et repart avec son 2e bracelet WSOP. Au cours de ses deux victoires, il a gagné la dernière donne avec sa main préférée : un 10 et un 2 (aussi appelée T2), qui sort en full à la river. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son surnom Texas Dolly. Avec ce triomphe, il construit sa légende en inscrivant son nom sur la liste des rares joueurs à avoir remporté 2 fois de suite le Main Event des WSOP, exploit qui 35 ans plus tard ne sera réussi que par 2 autres joueurs.

Super System : le livre de référence du Poker

En 1979, il devient l’auteur du célèbre livre Super System, ouvrage qui deviendra plus tard la « bible » de nombreux joueurs amateurs. En effet, le livre va tellement influencer les joueurs qu’il est considéré comme le premier du genre à avoir littéralement révolutionné la vision du jeu. Certains le considèrent comme un ouvrage qui sera la base du Poker moderne. De son côté, lorsqu’on lui pose la question, Doyle Brunson affirme avoir perdu plus d’argent qu’il n’en a gagné en écrivant ce livre notamment en raison de la hausse du niveau de jeu.

Durant l’année 2004, le texan sort un deuxième volet de son ouvrage : Super System 2. A course in power Poker. Cette version rafraîchie sera surtout une mise à jour de ses théories en tenant compte de l’évolution du jeu. Cette même année, il sort vainqueur du World Poker Tour 5000 $ Legends of Poker. Durant cet événement qui s’est déroulé à Los Angeles, Doyle Brunson empoche une somme faramineuse de 1 198 290 $. Il s’agit d’ailleurs de son plus gros gain enregistré lors d’un tournoi live.

Texas Dolly va accumuler 5 autres bracelets WSOP, entre 1977 et 1991. Jusqu’en 2005, il gagne encore 3 titres WSOP faisant de lui le joueur le plus titré des WSOP avec 10 bracelets à l’époque. Selon Bluff Magazine, Doyle Brunson serait la personnalité la plus influente du Poker et comme pour asseoir sa notoriété, il donne même son nom à une étape du prestigieux World Poker Tour (WTP) en 2006.

Après avoir multiplié les victoires, il possède à son actif l’un des plus beaux palmarès de l’histoire du Poker. Il est aussi considéré comme une légende vivante, non seulement grâce à ses exploits, mais aussi grâce à son livre figurant parmi les ouvrages de référence sur les stratégies en Poker.

En 2011, la croisade des procureurs américains à l’encontre des opérateurs de Poker en ligne va entraîner la saisie de 11 de ses comptes bancaires et la fermeture de la salle qu’il a fondée en 2004. Malgré ces soucis, Doyle Brunson figure actuellement à la 5e place de l’All Money Time List (joueurs les plus prolifiques) et reste un personnage plus que respecté par la communauté Poker.

Doyle Brunson : faits marquants

  • Remporte le Main Event WSOP deux années consécutives (1976, 1977)
  • Auteur des livres de stratégie sur le Poker : Super System 1 et 2
  • Intronisé au Poker Hall Of Fame en 2005
  • Premier duo père-fils à avoir gagné un titre aux WSOP, avec son fils Todd
  • Gains cumulés en tournoi : 6 100 000 $
Retour haut de page