Annie Duke est une ancienne joueuse de Poker professionnelle qui est née sous le patronyme de Annie LaBarr Lederer. C’est également un auteur de livres portant principalement sur la stratégie au Poker et, par extension, la prise de décision. Connue pour être la sœur de Howard Lederer, elle est l’une des rares femmes à avoir remporté un titre aux WSOP (World Series Of Poker). Désormais à la retraite de sa carrière dans le Poker, elle a pourtant réalisé des prouesses exceptionnelles qui lui valent, aujourd’hui, une place sur la Female All Money Time List.

Annie Duke joueuse de Poker
Annie Duke : l’une des meilleures joueuses de Poker

Annie Duke : informations principales

  • Nom : Annie Duke
  • Surnoms : The Duke, The Duchess of Poker
  • Date de naissance : 13 septembre 1965
  • Nationalité : Américaine
  • Résidence : Los Angeles, Californie
  • Gains en tournois : 4 270 548 $

Enfance et études supérieures    

Annie Duke est née à Concord, dans le New Hampshire, où elle passe son enfance avec ses parents, Richard et Rhoda Lederer, sa sœur et son frère. Son père, écrivain et linguiste, a enseigné la littérature anglaise au St Paul’s School tandis que sa mère, fille du procureur Craig Spangenberg, a enseigné au lycée de Concord. D’ascendance juive, elle a un frère qui détient un palmarès bien fourni au Poker, mais aussi une sœur Katy Lederer, qui a publié un mémoire sur la famille Lederer. Comme ses deux parents sont des joueurs de cartes invétérées, elle s’est passionnée pour les jeux de cartes dès son plus jeune âge.

Diplômée de l’école où enseigne son père, elle va par la suite trouver son premier travail au Kentucky Fried Chicken avant de s’inscrire à l’Université de Columbia. Elle y rejoint la première classe mixte de l’histoire de l’enseigne et poursuit une double spécialisation : anglais et psychologie. Une fois son diplôme de Columbia en poche, elle poursuit ses études en psychologie à l’Université de Pennsylvanie et rédige une thèse sur la façon dont les enfants apprennent leur première langue. En 1991, à un mois pour défendre sa thèse de doctorat, elle décide d’arrêter ses études universitaires pour commencer sa carrière de joueuse de Poker.

Mariée à Ben Duke, avec qui elle a eu 4 enfants, depuis 1992 jusqu’en 2004, elle prend le nom de Annie Duke, celui qui l’a fait connaître sur le circuit et lui a valu son surnom The Duke.

Les débuts d’Annie Duke au Poker   

Annie Duke jouait déjà au Poker depuis un certain temps, mais elle vit sa première expérience à 22 ans dans un casino où elle a participé à une partie de Texas Hold’em. D’ailleurs, pendant ses années d’études supérieures, elle continue à jouer sur quelques tables dans les casinos de Las Vegas lorsqu’elle rend visite à son frère Howard. En 1992, elle déménage à Billings (Montana) avec son mari et commence réellement sa carrière professionnelle grâce à l’encouragement de Howard. Ce dernier lui a envoyé 2400 $ ainsi que des manuels d’instruction et des leçons par téléphone.

Au début, elle commence à jouer au Crystal Lounge, un bar local de Billings qui était la seule salle légale à l’époque. Après une année réussie dans le Montana, elle décide de participer aux WSOP de Las Vegas, en 1994. Pour sa première participation à un événement majeur, elle se hisse jusqu’en 13e position, éliminant dans la foulée Howard. Lors du même événement, elle réussit aussi à se classer en 14e et 5e position puis termine 26e au classement du Main Event. Motivée, elle poursuit son parcours et arrive à cumuler 70 000 $ de gains sur le circuit en l’espace d’un mois. À partir de 1994, elle déménage à Las Vegas pour mener une vie de joueuse professionnelle.

Annie Duke et les WSOP

Suite à son déménagement, Annie Duke continue de jouer sur quelques tables et connaît une base professionnelle assez réussie jusqu’à la fin des années 90. Jusqu’en 2000, elle a déjà atteint 16 tables finales lors des WSOP. D’ailleurs, elle commence à se faire connaître pour ses prouesses de haut niveau. Lors du Championnat du monde du Poker, les WSOP 2000, elle détient la 10e position du classement sur un total de 512 joueurs, alors qu’elle était enceinte de 8 mois de son troisième enfant. Ainsi, elle a réalisé le deuxième meilleur résultat d’une femme dans l’histoire de l’événement.

De 2001 à 2004, Annie Duke s’est engagée comme ambassadrice et consultante pour ieLogic, une société qui a développé un logiciel de Poker en ligne dédié aux sites multijoueurs, dont Ultimate Bet.

C’est notamment en 2004 que l’américaine réalise sa meilleure performance sur la variante Omaha Hi-Lo 3000 $ des WSOP. Sortie vainqueur d’un field à 234 joueurs, elle remporte son premier bracelet WSOP et empoche 137 860 $. Avec ce triomphe, Annie Duke devient l’une des rares femmes à détenir ce titre. Le mois de juillet de cette même année, elle devient la joueuse la plus prolifique de l’histoire des WSOP, totalisant plus de 650 000 $ sur 25 places payées, dont 13 à la table finale. Pour terminer l’année en beauté, elle participe au premier Tournoi des champions WSOP (Tournament of champions) qui a rassemblé les meilleurs joueurs du monde. Elle arrive à la 1ère place du tournoi en battant au passage son frère et 9 détenteurs d’un bracelet WSOP. En plus de cet exploit qui affirme sa véritable notoriété, The Duke empoche 2 millions de dollars.

Écriture de son premier ouvrage

Deux ans plus tard, lors des WSOP 2006, elle est l’une des deux femmes en lice dans le tournoi pour terminer à la 88e position et remporte 51 129 $. Entre-temps, elle se consacre à l’écriture de quelques livres en commençant par son autobiographie en septembre 2005 : « How I raised, folded, bluffed, flirted, cursed, and won Millions at the WSOP ». Cette année, elle produit également une série de DVD d’instruction qui apprend les secrets du Texas Hold’em et lance une gamme de produits dérivés avec ESPN. Poussée par sa réputation, The Duke gagne en influence. En 2009, elle apparaît dans la 2e saison de Celebrity Apprentice, une émission de téléréalité américaine animée par Donald Trump, et termine 2e après Joan Rivers.

L’autre plus grande victoire d’Annie Duke se déroule en 2010, lors du NBC National Head’s-up Poker Champion. Arrivée à la 1ère place d’un fiel de 64 participants, elle élimine l’ancien vainqueur du tournoi Huck Seed puis bat Erik Seidel lors d’un head’s up final. Elle remporte ainsi son second plus gros gain 500 000 $ et devient par la même occasion la seule joueuse victorieuse de l’événement qui s’arrête en 2013. Suite à toutes ces victoires, elle rejoint l’histoire du Poker avec des grands noms comme Doyle Brunson ou Johnny Moss.

Changement de vie pour Annie Duke

Annie Duke a été la porte-parole d’Ultimate Bet jusqu’en décembre 2010. À cette époque, elle a été impliquée dans le scandale Ultimate Bet/Absolute Poker et se sépare de la société. En 2013, son passé la rattrape lorsque des enregistrements audio publiés par Travis Makar sont diffusés. Ces derniers auraient prouvé qu’Annie Duke était au courant du « god-moding », un outil permettant de voir les cartes de ses adversaires sur Ultimate Bet. Ceci dit, elle ne l’aurait pas utilisé pour « escroquer » d’autres joueurs, comme Hamilton l’aurait fait alors qu’il accusait beaucoup de pertes. Quoi qu’il en soit, Annie Duke était loin de l’univers du Poker à cette période. D’ailleurs, elle a littéralement écrit un nouveau chapitre de sa vie.

Devenue persona non grata dans le monde du Poker, elle publie son livre de stratégie sur le Hold’em No Limit intitulé « Play Great Poker ». Cet ouvrage coécrit avec John Vorhaus sort en juin 2011. L’année d’après, les deux auteurs sortent un deuxième livre ensemble. « The Middle Zone » est surtout dédié à la stratégie pour s’en sortir avec les mains difficiles. En 2018, elle écrit un guide pour prendre des décisions intelligentes en cas d’incertitude : « Thinking in Bests ». Son ouvrage le plus récent date de 2020, intitulé « How to decide: Simple tools for making better choices ».

2020, l’année de la retraite

Le juin de l’année 2020, « The Duke » annonce sa retraite du circuit en faisant remarquer qu’elle n’a pas joué depuis presque 8 ans, sa dernière partie remontant à 2012. Peu importe les accusations portées à son encontre, elles ne peuvent pas effacer le parcours exceptionnel de cette championne au style de jeu serré.

Tout au long de sa carrière, elle s’est fait connaître comme étant une joueuse très pointilleuse au niveau du protocole. D’ailleurs, elle fait souvent appel aux arbitres ou chefs de table afin de faire appliquer scrupuleusement le règlement.

En plus de son bracelet WSOP, elle figure aujourd’hui parmi l’une des joueuses ayant encaissé le plus de gains en tournoi live. En septembre 2021, alors que son dernier encaissement date de 2010, elle se retrouve encore à la 4e place des joueuses les plus prolifiques de l’histoire du Poker (plus de 4 millions de gains). À son actif, elle a remporté 39 places payées aux WSOP pour des gains s’élevant à 1 166 567 $.

Annie Duke : faits marquants

  • Victorieuse du WSOP Tournament of Champions en 2004
  • Première et seule joueuse à remporter le NBC Head’s-up Championship en 2010
  • Auteur de livres de stratégies du Poker et d’aide à la prise de décision
  • Gain le plus important : 2 millions de dollars
Retour haut de page