Bertrand ElkY Grospellier est l’un des meilleurs joueurs de Poker au monde et il est français. Actuellement, il se trouve être le joueur né en France ayant remporté les plus gros gains en tournois live et surtout le 4e joueur de tous les temps a avoir gagné une « Triple Couronne » (un titre sur chacun des trois circuits majeurs : WSOP, WPT, EPT). Désormais, son nom et son parcours exceptionnel resteront gravés à jamais dans l’histoire du Poker.

Bertrand ElkY Grospellier joueur Poker
Bertrand ElkY Grospellier : joueur français de Poker

Bertrand ElkY Grospellier : informations principales

  • Nom : Bertrand Grospellier
  • Surnom : ElkY
  • Date de naissance : 08 février 1981
  • Nationalité : Français
  • Résidence : Londres, Angleterre
  • Main préférée : 3-2 assortis
  • Gains en tournois : 13 953 497 $

Enfance et jeux vidéo

Né d’un père employé de banque, Bertrand Grospellier passe les premières années de sa vie à Melun, sa ville natale. Dès l’âge de 3 ans, il se passionne pour les jeux vidéo en jouant avec son grand frère de 7 ans son aîné. D’ailleurs, sa passion ne fera que grandir au fil des années. Plus tard, la famille déménage à Villers-lès-Nancy où il passera toute son enfance jusqu’à l’obtention de son bac S au Lycée Stanislas de Nancy.

À 19 ans, il s’inscrit à l’université Henri-Poincaré Nancy I pour obtenir un diplôme de DEUG MIAS, mais poussé par le virus des jeux vidéo, il ne terminera pas ses études. En effet, Bertrand Grospellier avait préféré travailler pour une salle de jeux en réseau à Paris puisque celle-ci finançait ses participations aux tournois.

Rêvant de vivre des jeux vidéo, il déménage quelque temps à Séoul (Corée du Sud) et devient rapidement une véritable star dans le pays. Il adopte alors le pseudo Elky ; un clin d’œil au personnage « Elkantar » du jeu de rôle StarCraft. Le français fait notamment connaitre son nom en terminant à la 2e place lors du World Cyber Games de 2001. Pendant quelques mois, il poursuit son activité de pro-gamer en Corée du Sud où il sera rémunéré. Il a même obtenu une place de second dans le show télévisé Ongamenet WarCraft Retail League. Mais en 2002, avec la sortie de la 3e version de WarCraft, il met fin à sa carrière de gamer.

De pro-gamer à joueur de Poker online

En 2005, le français fait sa transition vers le Poker, à l’instar d’autres pro-gamers StarCraft comme Lex Veldhuis ou Guillaume Patry. Après avoir acquis une dextérité hors pair sur les consoles de jeu, Elky va se lancer dans le Poker en ligne notamment sur le site PokerStars où il multiplie les exploits en termes de « multitabler ». Il écume massivement les parties de Sit & Go, jouant parfois jusqu’à plus de 20 tables simultanément.

Pour élever ses gains, Bertrand Grospellier participe à des parties de plus en plus chères ce qui finira par payer. En 2006, il devient en effet le premier joueur qui atteint le statut de Supernova Elite avec 1 000 000 de points de fidélité sur PokerStars. Grâce à ses prouesses et sa notoriété grandissante, le site PokerStars le parraine et lui propose un contrat dans son équipe Pro.

Les exploits de Bertrand ElkY Grospellier

Décidé à consacrer pleinement son temps au jeu, il signe rapidement d’excellents résultats en terminant 2e lors du tournoi de l’EPT (European Poker Tour) de Copenhague en janvier 2007. Son premier gros chèque de 309 000 € (soit quelque 2 millions de couronnes danoises) n’était que le début puisque les victoires s’en suivront.

C’est notamment en janvier 2008 qu’il remporte sa première grande victoire en triomphant sur une étape phare de l’EPT. Lors du PokerStars Caribbean Adventure aux Bahamas, qui comptait 1136 participants, ElkY arrive à la première place pour empocher une cagnotte de 2 millions de dollars. Ainsi, sa renommée devient planétaire puisqu’il prend la tête du classement des Français ayant gagné le plus gros gain en tournoi.

Si l’année 2008 était déjà un accomplissement pour Bertrand Grospellier, elle n’est pas encore terminée. En octobre, il remporte son premier titre au WPT (World Poker Tour) lors du Festa Al Lago de Las Vegas empochant par la même occasion un chèque de 1 411 015 $. Désormais titulaire d’une double couronne EPT/WPT, il lui faudra attendre l’année 2011 pour obtenir son premier bracelet WSOP (World Series Of Poker) et devenir l’un des rares joueurs à détenir une « Triple Couronne » EPT/WPT/WSOP.

Entre temps, le joueur français publie le livre « Kill ElkY » le 23 février 2009. Cet ouvrage, inspiré de « Kill Everyone » sortit par Lee Nelson, Tysen Streib et Kim Lee, se concentre sur les stratégies du Texas Hold’em No Limit en partie multitabler et en Sit & Go. Dans la foulée, Bertrand Grospellier gagne 433 500 $ lors du PCA High Roller à 25 000 $.

En mai 2011, lors de l’EPT de Madrid, il réalise un véritable triomphe en gagnant deux tournois de High Roller (le premier à 25 000 $ et le second à 50 000 $) à quelques jours d’intervalle. Avec ces deux victoires, il part avec 525 000 $ et 153 000 $. Ceci étant dit, cet exploit se présentait comme un simple échauffement pour le préparer à son premier titre aux WSOP.

En juin 2011, sur le tournoi de Seven Card Stud 10 000 $, il obtient son premier bracelet WSOP face à 126 joueurs pour 331 639 $ de gains. Véritable exploit pour le français, qui participait à son premier tournoi live dans cette variante, il arrive à triompher de Steve Landfish après un très long head’s up. Bertrand Grospellier devient ainsi le 6e français ayant remporté un bracelet WSOP. Mais surtout, ElkY est enfin paré de la Triple Couronne et gagne le respect de sa cohorte de fans, dont la plupart le soutiennent depuis sa carrière de pro-gamer. 

Un classement mérité sur le All Time Money List

Avec quelque 7 millions de dollars de gains accumulés lors des tournois de Poker en live, Bertrand Grospellier a parcouru un long chemin qui le classe à présent sur la liste des meilleurs joueurs français. En décembre 2011, il arrive en table finale deux étapes du WPT Marrakech (Main Event et High Roller) pour empocher 47 000 $. L’année suivante, il augmente encore ses gains lors de la Grande Finale de l’EPT de Monte-Carlo (NLHE 98,5 $) en terminant à la 3e place pour une cagnotte de 621 000 €.

En juillet 2012, il devient le 1er joueur tricolore qui a empoché le plus gros gain en tournoi (avec 10 millions de dollars). En même temps, il occupe la 18e place au niveau mondial sur la liste des joueurs les plus prolifiques (All Time Money List). Lors de la création du classement Global Poker Index (2011-2012), le français oscille entre la 1re et la 2e place. En 2013, il se situe à la 25e position, mais il faut noter qu’ElkY est resté le premier européen de la décennie à figurer sur cette liste en 2014.

À la fin de son contrat avec PokerStars en 2018, il décide de signer avec PartyPoker, mais met fin à cette collaboration en avril 2020 pour s’engager alors avec GGPoker. Il est désormais ambassadeur de cette room basée sur l’Ile de Man. Pour couronner son succès, Bertrand Grospellier gagne son deuxième bracelet WSOP lors du Colossus de Rozvadov. Sept ans après son premier triomphe, il sort victorieux d’un tournoi accueillant 2 737 joueurs pour un chèque de 213 220 $.

Parmi les plus grands exploits du français, on peut également citer sa 2e place au NLHE 111 111 $ des WSOP de Las Vegas de 2017. Une seconde place qui lui a valu le plus gros gain de sa carrière en tournoi live, soit 2 278 657 $.

Bertrand ElkY Grospellier : faits marquants

  • 2e au World Cyber Games sur StarCraft
  • Joueur français avec le plus de gains en tournoi
  • Seul joueur tricolore à remporter 2 titres EPT et WPT en une année
  • Auteur du livre « Kill ElkY »
Retour haut de page